Logiciels

Catalyse© utilise les TIC pour adapter aux besoins professionnels des méthodes et des instruments scientifiques d’analyse statistique et spatiale de données, des systèmes d’informations, des protocoles de gestion et d’évaluation de projets ainsi que des bases de connaissances.

Catalyse© utilise notamment les logiciels conviviaux conçus pour les chercheurs en sciences humaines et sociales qui ont été réalisés par l’équipe de recherche en intelligence territoriale de ThéMA (Université de Franche-Comté) :

  • Le logiciel Pragma de dépouillement quantitatif d’enquêtes (utilisable en ligne comme hors ligne) ;
  • Le logiciel Anaconda d’analyse qualitative des données, qui combine analyse factorielle des correspondances et classification ascendante hiérarchique (utilisable en ligne comme hors ligne) ;
  • Le système d’information territorial, utilisant des outils simples de cartographie.

La méthode Catalyse confronte trois types d’informations et utilise à cette fin trois séries d’outils, selon le schéma suivant :

Les cadres gris désignent les outils fondamentaux.

1. Outils de diagnostic et d’évaluation

Les outils de diagnostic et d’évaluation mutualisent et traitent les informations individuelles multisectorielles pour définir des profils de besoins et pour en mesurer l’importance, afin de proposer les services adaptés à ces besoins. Les mêmes outils servent également à évaluer les actions qui délivrent des services aux personnes. Ces outils sont les suivants :

  • Le guide de diagnostic et d’évaluation recueille les informations individuelles selon une approche multisectorielle. Ce guide est divisé en thèmes comportant plusieurs questions. Pour faciliter l’exploitation du guide, chaque question est rédigée sous forme fermée, elle propose le choix entre plusieurs modalités de réponse.
  • Le logiciel PRAGMA organise la collecte des données, calcule les bilans, tris croisée et tableaux de bord quantitatifs.
  • Le logiciel d’analyse qualitative multicritère ANACONDA établit une typologie des personnes en fonction de leurs profils de besoins.

2. Répertoire de services

Le répertoire de services est une base de données actualisable et consultable en ligne. Il inventorie les services aux personnes accessibles aux habitants du territoire. Chaque service est décrit grâce à un formulaire dont les contenus sont structurés, comme pour le guide, en thèmes, descripteurs et modalités. La correspondance entre les questions du guide et les descripteurs du répertoire permet la comparaison entre les besoins diagnostiqués et les services inventoriés. Cette confrontation entre demande et offre permet d’évaluer la pertinence des services existants et d’identifier les services manquants, de façon à adapter l’offre de services aux besoins exprimés.

3. Système d’indicateurs territoriaux

Le système d’indicateurs territoriaux intègre une sélection d’informations à caractère socio-économique décrivant le territoire et la communauté territoriale. Ces données sont constituées et fournies par les services statistiques d’institutions spécialisées. Certains indicateurs sont accessibles en ligne. Le système d’indicateurs territoriaux édite des cartes de besoins, de services et d’indicateurs territoriaux. Elles permettent de comparer la répartition territoriale des besoins avec celle des services et, éventuellement, avec les indicateurs territoriaux, pour optimiser la localisation des services.

L’objectif fondamental est d’inventer et d’organiser des actions, structurant le changement social sur un territoire. Le développement est entendu ici au sens de Jean-Marie Gourvil (2010) qui exprime l’importance de favoriser le passage des actions collectives au développement social local en prônant : « la synergie entre les dynamiques exogènes et endogènes des politiques publiques et la mobilisation participative ». Enfin, la compréhension des besoins d’une communauté impacte celle des indicateurs territoriaux.

Dans un observatoire « classique », il s’agit surtout d’exploiter et d’analyser des indicateurs territoriaux venant de données officielles, et de rédiger un rapport explicatif. Ces approches font rarement appel à l’expression des besoins par les populations elles-mêmes, pour des raisons de temps et de coût. La méthode Catalyse permet de structurer des systèmes de collecte de données au plus près des usagers, à un moindre coût, tout en transférant aux acteurs les savoir-faire experts :

  • Formation des acteurs à l’expertise territoriale, méthodes et outils.
  • Co-construction de chaque outil de manière collective et participative.
  • Comparaison systémique des besoins, ressources et indicateurs territoriaux.
  • Garantie de la pérennité des projets par l’appropriation de la méthode.

Les acteurs sont positionnés en tant qu’experts en apprentissage.

Avec Catalyse, ce ne sont pas les experts qui seuls réalisent les actes techniques, interprètent les résultats, et remettent ensuite un rapport.

Avec Catalyse, et dans un souci d’autonomie intellectuelle, ce sont les acteurs eux-mêmes qui interprètent les résultats statistiques de qualité scientifique, comme ceux d’une analyse factorielle des correspondances (méthode statistique experte), accompagnés de conseillers. Ils élaborent ensuite les projets d’actions et les outils de communication.